Swisscopyright.ch : un site commun pour défendre le droit d’auteur

Numéro 31 – Septembre 2011

Au cours des derniers mois, le droit d’auteur a fait l’objet de nombreuses interventions du monde politique et des médias qui représentent en réalité des attaques directes contre les intérêts des créateurs. Par exemple, des parlementaires mettent la pression sur les sociétés de gestion par diverses questions ou motions au Conseil fédéral, notamment pour modifier la loi sur le droit d’auteur en allégeant la « charge » pesant sur la formation.

Temps de lecture: 1

Quant à l’opinion publique, elle s’interroge de plus en plus souvent sur le bien-fondé du droit d’auteur, en particulier en relation avec les nouveaux supports techniques permettant de mémoriser des œuvres. Le rôle des sociétés d’auteurs est mal perçu.
Face à ce développement, les sociétés suisses de droits d’auteur et de droits voisins ont décidé de renforcer leur communication. Elles viennent d’ouvrir un site web commun dédié en particulier aux décideurs politiques et aux médias, ou à toutes les personnes intéressées par les questions de gestion de droits d’auteur. La SSA et les sociétés ProLitteris, SUISA, SUISSIMAGE et SWISSPERFORM se présentent respectivement. Tous leurs domaines d’activité sont expliqués de façon succincte.
Des chapitres ont été rédigés sur les sociétés de gestion, leurs activités, répertoires, recettes et répartitions, leurs actions sociales et culturelles ainsi que les bases légales au plan national et international. De plus, chaque page de ce site commun est agrémentée d’une intervention d’un membre qui donne son opinion sur sa société de gestion – il est très important que les auteurs soutiennent les actions des sociétés dont ils sont finalement les propriétaires. La SSA a fait appel, dans un premier temps, à Jean-François Amiguet, Anne Cuneo, Lova Golovtchiner, Joseph Gorgoni et Pierre Naftule, Yann Lambiel, Philippe Saire, Nicole Seiler.
Nous les remercions vivement pour leur soutien, en souhaitant que la compréhension du droit d’auteur soit grandement améliorée par cette action.

Denis Rabaglia

Contributeur externe


Numéro 31 | Les artistes s’emparent des tragédies