«Créer un système culturel ‹écologique›»

– 

Temps de lecture: < 1

Selon vous, dans quelle mesure la mise en place d’un Think Tank culturel est nécessaire en ce moment ?

Nous vivons toujours les conséquences de décisions passées. C’est donc maintenant le moment de créer une collectivité pour confronter les défis futurs.

Quelles thématiques, réflexions et surtout, quelles urgences voyez-vous dans les domaines artistiques et institutionnels ?

Nous sommes en train de vivre un énorme « shift » – une rupture qui a imposé des nouvelles réalités, d’où des fissures vont surgir. Les différents besoins actuels remettent en lumière la vulnérabilité, mais aussi la force de la résistance et l'agilité. Pourtant, quels traits, quelles structures et quels dynamismes vont définir le secteur culturel post corona ? A l'heure actuelle, implémenter des mesures structurelles à l’échelle nationale, touchant toutes les différentes cibles est crucial. Ensuite, l’attention devrait se porter sur les reformes requises pour adapter le système à la nouvelle contemporanéité qui s’installera après le confinement.

Pour gagner en influence, le secteur culturel devrait davantage fédérer ses différentes voix afin de créer une vision collective. En soit, devenir un système culturel « écologique », logique dans sa propre nature, économiquement et durablement.

A moyen et long terme, quelles perspectives concrètes souhaitez-vous d’un brainstorming en commun ?

Un traitement collectif des questions cruciales autour de l'avenir du secteur culturel, un rassemblement des différents points de vue pour mieux comprendre les axes d’action, pour ensuite pouvoir extrapoler des possibles scénarios et anticiper les nouveaux dynamisme et fonctionnements pour enfin initier des actions alignées.

A moyen terme, la création de passerelles de résistance, en examinant les effets prometteurs du changement pour acheminer les actions d’aujourd’hui dans le bon sens.  

A long terme, une vision d’un écosystème de la culture, en débattant des futurs mécanismes, acteurs, besoins, financement, promotion, distribution, lieux etc.

©Andre-Roth

Fosca Tóth

Gestionnaire culturelle


«Créer un système culturel ‹écologique›»