5G: la motion Savary en bonne voie

Numéro 64 – Décembre 2019

Numérisation du patrimoine suisse : première victoire de la motion Savary fondée sur le « trésor » des licences 5G.

Géraldine Savary aura marqué des points jusque dans son dernier simple contre la majorité frileuse du Conseil fédéral : lors de la dernière session du Conseil des États auquel elle participait en septembre, elle a fait adopter sa motion fondée sur le principe du pollueur- payeur : « La création d’un fonds de numérisation permettrait, d’une part, de faire bénéficier la population des recettes engrangées malgré les risques potentiels de la mise en oeuvre de la 5G dans notre pays et, d’autre part, de faire un geste considérable pour notre patrimoine culturel en vue d’une transition numérique réussie. »

Ce à quoi la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a répondu : « Nous partageons votre opinion, nous devons investir dans ce domaine pour que la population puisse vraiment participer à cette évolution et utiliser les nouvelles possibilités de cette technologie. » La différence ? Les montants publics accordés. Avec la motion Savary, 380 millions issus de la 5G sont à disposition pour lutter contre les effets néfastes de l’invasion numérique boostée par la 5G, et pas uniquement la numérisation des films suisses ou des archives cantonales.

Le Conseil fédéral, lui, veut créer un fonds, mais financé par le budget ordinaire de la Confédération. Beaucoup moins d’argent et... à une allure d’escargot. Le nouveau Conseil national devra trancher cet hiver et comprendra, espérons- le, l’urgence de combler le trou générationnel qui se creuse chaque jour du fait de l’absence d’accès au patrimoine suisse sur le web.


Sur la même thématique


Du même auteur


Dans le même numéro