Nadine Richon

Membre du comité de rédaction

Née à São Paulo au Brésil,  elle a étudié la sociologie à l’Université de Lausanne. Ancienne journaliste à 24 heures, L’illustré, Télétop Matin et TéléTemps, elle vit et travaille à Lausanne comme collaboratrice au service de la communication de l’Université de Lausanne. Elle vient de publier son premier roman Crois-moi, je mens (Bernard Campiche Editeur).

Retrouvez un article

L’art et la manière

Numéro 64 – Décembre 2019

Elle a mis en valeur l’art bédéique dans une exposition parrainée par BDFil, le Centre BD Lausanne et l’UNIL. Rencontre avec Laura Weber, jeune

Lire la suite

Rire c’est bon pour la santé… de la presse

Numéro 59 – Septembre 2018

À l’heure où la crise des médias s’accélère en Suisse, le dessin satirique retrouve des couleurs comme au dix-neuvième siècle. Éclairage historique avec Philippe

Lire la suite

Les femmes (se) dessinent

Numéro 59 – Septembre 2018

Rencontre avec Bénédicte, qui s’illustre dans « 24 heures » chaque mardi, mercredi et vendredi.

Lire la suite

S’engager entre les lignes

Numéro 60 – Novembre 2018

L’engagement est-il un plus ou un moins pour la littérature ? Petit tour d’horizon avec quelques auteurs d’hier et d’aujourd’hui.

Lire la suite

La méthode Melgar

Numéro 60 – Novembre 2018

Est-il sorti de son rôle en exhibant un groupe de dealers africains sur les réseaux sociaux ? Fernand Melgar ne distingue pas cet engagement

Lire la suite

La laïcité, pourquoi ?

Numéro 52 – Décembre 2016

Fondé le 13 mai 2016 à Lausanne, le Réseau laïque romand entend propager la laïcité pour tenir l’offre religieuse hors de la sphère étatique.

Lire la suite

Littérature citoyenne : « Étonner la catastrophe »

Numéro 49 – Mars 2016

Le temps de la lecture semble s’opposer, plus que jamais, à celui de la vie. Comment remettre la littérature dans la Cité ? Quelques

Lire la suite

Coup de crayon : dessiner contre les fanatismes

Numéro 47 – Septembre 2015

Cet article est dédié à la dessinatrice Atena Farghadani, emprisonnée en Iran. Faut-il craindre le mauvais goût et s’autocensurer dans un dessin ou, au

Lire la suite